Cancer: QGel dope la recherche. Colin Sanctuary. CEO et cofondateur de la société QGel.
31 Oct 2017
Lausanne, Switzerland

L’entreprise, basée à l’Innovation Park de l’EPFL, a mis au point une technologie révolutionnaire pour la culture d’organoïdes (structures multicellulaires tridimensionnelles qui permettent de reproduire in vitro, en laboratoire, la micro anatomie d’un organe dans des conditions in vivo, soit celles à l’intérieur du corps humain). QGel a ainsi développé un gel synthétique dans lequel les cellules se développent comme elles le feraient dans leur environnement naturel. Cette nouvelle technologie possède un fort potentiel dans le domaine du diagnostic du cancer, pour tester l’efficacité d’un médicament directement sur les cellules tumorales d’un patient, après un prélèvement de tissus cancéreux, accélérant ainsi l’accès aux thérapies spécialement adaptées aux différentes maladies. «À partir d’une biopsie, notre technologie permet d’effectuer jusqu’à 2000 copies de la tumeur d’un patient», explique Colin Sanctuary, CEO et cofondateur. «Pour chaque copie, il est possible de tester un type différent de médicament». L’entreprise compte parmi ses clients quelques centres d’oncologie, de nombreux instituts de recherche dans le monde entier ainsi que des sociétés pharmaceutiques, qui utilisent les modèles de QGel pour but d’accélérer le développement des médicaments en identifiant plus rapidement les solutions les plus prometteuses.

Continue…

Back to News and Media